Et si je me lançais ?

Cela semble toujours impossible jusqu’à ce que l’on fasse.

Nelson Mandela

Il y a un commencement à tout et enfin cette expression s’applique à mon site. Oui, enfin car le site a été créé en août 2018, mais je l’extirpe de sa léthargie qu’un an plus tard. Il m’aura fallu 365 jours et le renouvellement automatique du nom de domaine pour me focaliser sérieusement sur ce projet victime de ma procrastination. Il a été si facile de le repousser infatigablement à plus tard au moyen d’excuses farfelues : il est tard ce soir, je suis en weekend, bine-watching sur Netflix et j’en passe et des (pires) meilleures.

Cette prise de conscience assumée, je passe à la vitesse supérieure avec le choix d’un design, d’une mise en page simple et ce premier article. Les prochaines publications seront axées sur ce qui fait mon ADN au quotidien: le véganisme ou plutôt l’antispécisme, la protection de notre planète, mes récits de voyage, des idées culinaires, du « do it yourself », etc. Le site risque d’évoquer un plaisant bazar au cours des premiers mois, mais son identité émergera graduellement.

Si le site internet n’est pas démodé, l’époque exige cependant de ne pas négliger les réseaux sociaux. Mes coups de gueule, toujours modérés inondent Twitter, la poésie des pixels pour la postérité ou éphémères sur Instagram et l’échange intellectuel sur l’état du Monde et de notre société via ma page Facebook. Les trois repérables via: @petitBruxellois.

Ce projet est un challenge personnel, je ne suis pas en quête d’un statut d’influencer, ni course aux cliques ni audiences ou d’un financement. La publicité est bannie contrairement à d’autres sites/blogs; elle interfère dans le confort de la lecture.

Je ne m’épanche pas davantage. Je suis satisfait de ce début, car comme le dit mon amie Melody : « Done is better than perfect » et je ne désire plus être si perfectionniste.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

© Le petit bruxellois • 2020